La socio-esthétique auprès de personnes en situation de handicap s’inscrit dans une démarche de prévention et d’éducation pour la santé physique et psychique de ces personnes. En effet, en travaillant sur le rapport au corps et sur la manière de prendre soin de soi au quotidien, la socio-esthétique à un rôle préventif sur de nombreux sujets; hygiène, rapport au corps, sommeil, stress…

 

 

Comment mettre en place la socio-esthétique dans les structures pour personnes en situation de handicap

Socio esthétique et handicap à Orléans et Blois 41000 et 45000

Deux types d’accompagnements étant possible; soins individuels et ateliers collectifs, c’est en concertation avec les équipes, qui ont une très bonne connaissance des résidents, que les personnes seront orientées vers l’un ou l’autre.

Exemples avec les ateliers collectifs, les objectifs seront de : 

Réviser les base de l’hygiène, rompre l’ennui, stimuler, travailler sur le savoir être, travailler son autonomie, acquérir une routine pour prendre soin de soi, créer du lien, travailler sur les relations sociales, se confronter en douceur à ses possibilités, travailler sur la motricité fine, tout cela au travers d’un atelier ludique et coloré.

Les soins individuels auront plutot comme objectifs de:

Valoriser les personnes, travailler sur l’estime de soi, réduire le stress et l’anxiété, liberer la parole, travailler sur la perception de son schéma corporel.

Un cas concret de socio-esthétique et handicap

A est un jeune homme souffrant de troubles du spectre autistique (TSA), les principales caractéristiques de ce trouble sont les difficultés dans les relations sociales, et très souvent le refus de se laisser toucher.

Les équipes souhaitant travailler sur ces problématiques, l’ont orienté vers le collectif, tout en me faisant part de leurs doutes quand aux résultats ; ” A, c’est un coup de poker, sincèrement, on ne sait pas comment il va se comporter”.

Au premier atelier (soin des mains), il montre des signes de stress et d’inquiétude, il supporte mal que je m’approche de lui, mais il est très attentif à ce qui se passe et suit très bien les consignes…A la fin de l’atelier, je propose quelques minutes de relaxation avec modelage du crâne avec un accessoire, et des épaules avec des balles de massage. Je commence par les autres participants (qui apprécient beaucoup), et quand arrive son tour, à la surprise générale, non seulement va accepter, mais va adorer…

Lors des autres ateliers, il va se montrer de plus en plus à l’aise dans le groupe, prend du plaisir à participer, et attend le final avec impatience ! Belle victoire ! 

 

 

La personne en situation de handicap est avant tout une personne, avec son histoire, son identité, ses envies et ses possibilités. La socio-esthétique a toute sa place auprès de ces personnes, en les valorisant et en les accompagnant dans leur parcour de vie.

Lors de mes stages et maintenant dans mon parcours professionnel, j’ai eu l’occasion d’accompagner des personnes sourdes et malentendantes, (ESAT, foyer de vie, foyer d’hébergement).

Des personnes en situation de handicap mental ( foyer de vie).

Des jeunes de 18 à 20 ans dans un IME.

 

Socio esthétique et handicap à Orléans et Blois atelier collectif de socio-esthétique

Pour conclure, je trouve que travailler auptès des personnes en situation de handicap est passionnant et très enrichissant, en revanche, cela demande une grande capacité d’adaptation, car à chaque personne et à chaque handicap ses spécificités…

Mais c’est aussi ce qui fait mon interêt pour ce métier; pas de routine, et à chaque fois de très belles rencontres.

 

                                                Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me leser, tu m’enrichis.

                                                                                                         Antoine de St Exupéry